Georges BARRIOLConseiller Général du canton de Vaugneray
Vice-Président chargé des Transports

Rubriques

Archives 2005

 01   02   03 
 04   05   06 
 07   08   09 
 10   11   12 

--» 2001

Autres articles

Conférence départementale agricole

RubriqueEn savoir plus.
Publié le 16 janvier 2004

Cette rencontre entre les élus du Département et les représentants des organisations professionnelles agricoles est un moment opportun d’échanges sur les dossiers en cours et futurs.

Cette année 2003 aura été marquée par des aléas climatiques sans précédent dont les effets risquent de se faire sentir pendant plusieurs années. La solidarité du Département a permis de soutenir près de 6.000 exploitations du Rhône.

Dès le mois de juillet, une première délibération décidait d’accompagner les producteurs de fruits, les céréaliers et les éleveurs dans leurs achats de fourrage

Début août, le département acceptait de s’engager auprès de la Chambre d’agriculture pour mettre en œuvre des opérations d’acheminement de paille.

Fin août, une nouvelle rencontre permettait d’envisager une aide pour la viticulture. L’ensemble de ces discussions a trouvé un aboutissement lors de la séance publique du 13 octobre où le Département confirmait son intervention à hauteur de 6 millions d’Euros.

Ce début d’année est marqué par ailleurs par la reconduction de 6 conventions triennales qui représentent un engagement du Département à apporter près de 2 millions d’Euros aux actions collectives de la profession.

Lors de cette 21° rencontre départementale, le Président de la chambre d’agriculture, Joseph Giroud insistait sur l’esprit de responsabilité du monde agricole, sur les efforts à réaliser par les agriculteurs dans des actions de reconquête de la qualité, dans l’adaptation aux marchés qui évoluent, à leur organisation et à leur implication dans les territoires. Dans la nécessité de dialoguer avec la société Il faut, disait-il, retrouver des valeurs et des initiatives individuelles et collectives dans le cadre d’entreprises diversifiées.

Le Président Michel Mercier devait rappeler les liens traditionnels entre le Département et l’agriculture qui se vérifient notamment dans les moments difficiles et pas seulement dans les discours. Cette volonté politique s’exprime donc par les moyens exceptionnels qui ont été dégagés mais c’est aussi parce que le Département du Rhône est un territoire plutôt urbain par sa population et qu’il faut qu’il y ait une vraie agriculture et une bonne agriculture afin que le monde agricole retrouve, au travers de notre solidarité, la combativité indispensable à l’exercice de son métier




Réalisation w3clic création - Contactez-moi