Georges BARRIOLConseiller Général du canton de Vaugneray
Vice-Président chargé des Transports

Rubriques

--» 2001

Autres articles

Et si on reparlait du "petit train" de Vaugneray ?

RubriqueTransport.
Publié le 5 février 2003

En juin 2002, je rappelais sur mon site l’historique du « petit train de Vaugneray » et évoquait l’idée qui me paraissait intéressante d’en reconquérir le site propre afin de l’utiliser pour une desserte de transport en commun directement reliée au métro à Gorge de Loup.

L’idée a fait son chemin depuis et j’ai rencontré les Maires riverains de cette emprise ; sans aucune exception, tous m’ont soutenu dans l’idée de ce projet et sont disposés, avec leurs conseils municipaux, à appuyer toutes les démarches en permettant la réalisation.

L’ancien tracé en limite de Craponne et Francheville

Ce qui est recherché avec la récupération de cette emprise est la possibilité de faire circuler, en site propre, un véhicule (éventuellement articulé) de type bus (ou plus tard trolleybus genre Cristalis) permettant de relier Vaugneray au métro de Gorge de Loup dans les conditions les meilleures de rapidité, sachant que la RD 489 compte actuellement, vers Craponne, le passage de près de 20.000 véhicules/jour.

"Vers le pont de la Patellière"

Rappelons tout d’abord que deux autorités organisatrices sont concernées par le parcours : SYTRAL ( Syndicat mixte des transports pour l’agglomération lyonnaise) dans le périmètre de la Courly et le Département (Conseil Général) dans les communes situées hors Courly.

"Le débouché de l’ancien site à Alaï (Francheville)"

Actuellement, le recensement cartographique des parcelles de l’emprise s’effectue sur la totalité du parcours afin d’avoir une vision globale et précise de la domanialité.

" On peut dès à présent récupérer certaines parties du site"

Le 27 janvier dernier, j’ai rassemblé sur les lieux , les techniciens du Sytral, du Conseil Général et de S.L.T.C , accompagnés de Christiane Bernardin, Conseillère Générale de Tassin, de Lucien Durand, Conseiller auprès du Président du Sytral et de Georges Ravinet qui connaît très bien le site car son père était conducteur sur le « petit train ».

Il semble intéressant dans un premier temps, avant même d’attendre la réalisation sur la totalité du parcours, de mettre en place des itinéraires « express » qui permettraient en heures de pointe, sur une partie du parcours de gagner du temps sur le trajet de la ligne 74 ( déviation de la montée des « S », utilisation de la rue Centrale sur Craponne). Les premières estimations semblent étayer l’intérêt de cette première étape en raison du gain de temps appréciable qui en résulterait. Cela « crédibiliserait » l’opération globale qui pourrait s’effectuer dans un second temps, après bien entendu les études nécessaires à sa réalisation.

Sur le plan des études, les premières pourraient commencer sans trop tarder, tant au niveau de Sytral que du Conseil Général, sachant que la volonté politique existe au niveau des Présidents des deux assemblées. En effet, le Président Michel Mercier, lors de la séance publique de Décembre a confirmé son intérêt pour le projet en soulignant qu’il entendait que le Département procède à sa réalisation.

C’est une nouvelle intéressante qui augure de façon heureuse la suite de cette « idée de reconquête » qu’il nous faut maintenant mener à bien afin de donner à notre Ouest lyonnais une alternative à la voiture particulière.

"Après la reconnaissance du site..."




Réalisation w3clic création - Contactez-moi